partager

Cristal sanguin

Bienvenue dans la nouvelle colonie! Bienvenue sur Banaharan IV. Nous avons du travail pour vous, des logements pour votre famille, des écoles pour vos enfants. Traversez l'espace, installez-vous chez nous. Nos complexes d'habitations urbains sont dessinés et construits sur les modèles terriens. Aucun dépaysement n'est à craindre, retrouvez le train-train quotidien de votre ville natale. Bienvenue chez vous!


Soudain, la rue fut animée par le passage d’une voiture de police – jaune et noire comme un taxi new-yorkais, avec un haut-parleur monté sur le toit. Guillaume l’observa depuis sa fenêtre.
Alerte sanitaire ! Alerte sanitaire ! transmettait le haut-parleur. Ne consommez surtout pas le sel de cuisine du marais salant des joailliers ! Il s’agit d’une contamination industrielle très toxique. Les lots numérotés 519433 sont déclarés poison mortel. Ne consommez surtout pas le sel de cuisine provenant du marais salant des joailliers ! Alerte sanitaire, alerte…
Disposé sur le toit du véhicule, contre le haut-parleur, un canon giratoire expulsait des salves de tracts aux quatre vents. La voiture tourna au coin de la rue et son message s’émoussa en quelques secondes, allant profiter aux autres habitants du quartier. Les passants ramassaient les tracts et s’arrêtaient pour discuter – sans doute des fameux cristaux de sodium empoisonnés. Sur Banaharan, on faisait tout avec le sel. De la bouffe et des bijoux.
Une seconde voiture de police passa trois minutes plus tard :
Alerte sanitaire ! Ne consommez surtout pas les cristaux de sodium du marais salant des Joailliers…
C’était la rengaine habituelle – une alerte à prendre au sérieux. Le défilé se prolongerait jusqu’à la tombée de la nuit.

La police n’aurait jamais agi ainsi sur Terre. Défilant comme les publicitaires du cirque. Guillaume rangea son livre et descendit les escaliers. Penaud, il voulait s’excuser et manger quelque chose. Un morceau de pain avec de l’eau ferait l’affaire.
Il poussa la porte de la cuisine et se figea sur le seuil. Paralysé par la stupeur. Deux sculptures en diamant étaient attablées devant lui, paisiblement.


Commentaire :

Les cailloux que le petit Poucet a laissé derrière lui dans l’espace lui permettront-ils de retrouver la Terre ?


Retrouvez cette histoire dans le recueil Les éléphants gris d'Europe et d'Amérique

acheter

Disponible


partager

Précédent

15 pages
Disponible
Version électronique : 1 €

Suivant