partager

Les éléphants gris d'Europe et d'Amérique

Une nouvelle histoire d’Holochannel N°5 en Technicolor !

Un ingénieur ivre dans un laboratoire d’Holochannel N°5, une manipulation hasardeuse, et c’est la catastrophe. Toutes les couleurs du spectre disparurent subitement dans l’après-midi du 19 octobre 2087. Partout, coqs et punks firent face au même fléau. Leurs habitudes bouleversées, leurs crêtes méconnaissables : ils se mirent à faire n’importe quoi. Les coqs chantèrent le soir, les punks le matin. Et ce ne fut pas, pour tout le monde, le seul désagrément. Un clochard prétendait suivre l’éléphant gris qui lui avait chipé sa bouteille de vin. Un éléphant gris ! Croyez-vous cela ? Au Ooolball et partout ailleurs, c’était désormais comme aux échecs : les blancs contre les noirs.


— … Merci de nous avoir suivis aujourd’hui encore ! glapit Boniface pour clore l’émission. (Le moteur de son siège-voiture ronronnait, l’animateur jouait avec sa pédale d’accélérateur au point mort.) On se retrouve demain pour un nouveau numéro de votre émission favorite, Vroum, vroum, et encore vroum ! (Boniface gratifia la caméra d’un sourire d’une ampleur majestueuse.) Restez sur notre chaîne ; tout de suite : un nouvel épisode de Barney, l’âne borné puis les informations régionales du Multiplexe. Bon après-midi mes anges, et à demain… (Le siège-voiture démarra et entraîna Boniface vers les coulisses tandis que le générique défilait à l’écran. La caméra cessa de filmer.) Alors, ça a été ? demanda Boniface en descendant de voiture. C’était bien ? La prochaine fois on fait l’émission en plein air, hein. L’éclairage est mauvais ici ! Et ces projecteurs me font suer comme un porc.
— Ras le bol..., murmura Elsa en s’extrayant à son tour de son petit véhicule de scène.
Elle en sortit comme d’un étroit side-car et quitta le plateau en trottinant.
Hors antenne, toute l’équipe se réunissait dans la salle attenante au studio d’enregistrement pour bavarder de l’émission, de leurs vacances, de leurs belles-mères… On les voyait s’agiter derrière la vitre comme des virus sur les lamelles d’un microscope.
— Hé ! Jack ma belle, tu prends un verre avec ton idole ? lui demanda Boniface en concoctant pour elle le même sourire qu’il réservait à ses téléspectateurs. (Il était sûr de lui. Cette petite rousse refusait encore de reconnaître d’emblée son charisme génial. Il ne l’avait encore jamais surpris le regard fixé sur lui… Il la suivit vers la machine à café.) Alors, qu’en dis-tu ?
— Non merci, refusa Elsa en accélérant.
Le présentateur vedette s’arrêta net, il tiqua, fit une grimace de surprise, puis de rancune et enfin de dégoût. Il fit un pas en arrière, tourna les talons et partit retrouver d’autres jolies filles plus consentantes – ce qui ne manquait pas dans les parages.


Commentaire :

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Vivez au présent à l’heure du noir et blanc.


Retrouvez cette histoire dans le recueil Les éléphants gris d'Europe et d'Amérique

acheter

Disponible


partager

Précédent

44 pages
Disponible
Version électronique : 1 €

Suivant