partager

Les mauvaises manières de ludwig

Des milliers d’années s’écouleront sans que le souvenir des génies qui ont bâti l’Humanité ne se perdent dans les limbes de l’oubli. Et même mieux, vous aurez peut-être l’occasion, si vous réussissez votre examen, d’être renvoyé dans le passé, en lieu et date où vous pourrez croiser certaines légendes, Beethoven, Chaplin, Pelé et Vaclav Vavel…


Grande lauréate de l’Examen Beethoven, tous les efforts que Denise avait déployés au cours de l’année scolaire dans sa filière A.I.I.P. – Auxiliaire et Intendance d’Illustres Personnalités, se voyaient récompensés aujourd’hui. Le plus beau jour de l’été. Elle avait également passé les épreuves Shakespeare et N. del Lornstrimple avec succès, et se classait même quatrième, avec 84/100, à l’Examen Voltaire. Une excellente élève a toujours le choix de son orientation.
Denise choisirait Beethoven, naturellement. Plus que toute autre gloire du passé, le musicien exerçait sur elle une inégalable fascination. Elle avait toujours rêvé d’explorer une symphonie, ou même une sonate, en compagnie du maître des lieux. Ça serait bientôt chose faite.

Poitrine contre poitrine, Denise et Danielle dansaient comme des gamines dans la cour de l’université et tout autour d’elles, de nombreux étudiants – tous vêtus de l’uniforme du stratocampus, salopette, veston droit à col échancré et pompon rouge sur l’épaule, à gauche pour les filles, à droite pour les garçons – se pressaient anxieusement devant le tableau des résultats.
Folle de joie comme son amie, avec 93/100 Danielle avait obtenu la meilleure note à l’examen Darwin. Elle ne laisserait sa place à personne. Jamais ! Elle se classait également, avec une excellente note de 88/100, à la seconde place de l’examen Voltaire – qu’elle adorait presque tout autant que Darwin, ne serait-ce que parce qu’il lui avait permis, en étudiant sa vie et son œuvre deux heures par semaine, de faire la connaissance de Denise, elle aussi inscrite au cours. Elle ne regrettait donc rien et si le lauréat de l’examen Voltaire choisissait un autre horizon que celui de l’écrivain français, elle n’en irait pas moins retrouver Charles Darwin dans l’Angleterre du XIXème siècle – ou bien où qu’il puisse être de par le monde à bord de son célèbre Beagle...
— Ce brave Ludwig va enfin avoir une nounou digne de lui ! s’exclama Denise en enfilant son jeu d’ailes.


Commentaire :

Dans Les mauvaises manières de Ludwig, une voyageuse du temps est envoyée en 1810 dans l'empire d'Autriche afin de rencontrer Beethoven. Vous y apprendrez notamment l'amusante anecdote qui l'a conduit, selon l'auteur, à écrire Colère pour un sou perdu.


Retrouvez cette histoire dans le recueil Les piétons lunaires

acheter

Disponible


partager

Précédent

21 pages
Disponible
Version électronique : 1 €

Suivant